Comment transformer une partie de votre pelouse en un joli jardin ?

Depuis que vous avez des composteurs, vous avez envie de profiter d’avantage des espaces verts au pied de votre immeuble et de valoriser votre production de compost dans un projet de jardinage ? Le début de l’automne est la période idéale pour vous lancer. Voici quelques conseils :

• Commencez par en parler avec vos voisins et avec le conseil syndical de votre immeuble. Le projet a plus de chance d’être bien accepté si tout le monde en est informé. Nous vous conseillons également de commencer petit. Faites vos preuves la première année. Rassurez vos voisins en leur montrant que le petit jardin est joli et bien entretenu, puis vous pourrez l’agrandir les années suivantes. Concertez également vos voisins sur l’emplacement du futur jardin.

• Coupez très court l’herbe sur la surface prévue. Laissez-la sur place.

• Épandez une fine couche de compost (environ 5 cm) de compost mûr sur l’herbe coupée. Ne l’enfouissez pas en profondeur. Dans la nature, la matière organique se décompose en surface. Ce sont les pluies, les micro-organismes du sol et les lombrics qui l’enfouiront petit à petit.

• La terre des espaces verts de pied d’immeuble est souvent pauvre car, en général, il s’agit de terre de remblai. La terre végétale d’origine, riche en humus, a disparu ou a été mélangée à la terre du dessous. C’est pourquoi l’apport de compost sera tout particulièrement bénéfique.

• Recouvrez le compost avec une couche d’environ 10 cm d’épaisseur de feuilles mortes et/ou de tonte de pelouse. Dans la nature, la terre n’est jamais nue.

• Arrosez copieusement. Recouvrez le tout avec une couche de cartons sans agrafes ni scotch. 

• Recouvrez les cartons d’une nouvelle couche de débris végétaux.

• Privées de lumières, les herbes en place mourront peu à peu. Les micro-organismes et les vers de terre vont pouvoir se nourrir du compost et des débris végétaux et vont donc se développer en masse. Ils enrichiront, émietteront et ameubliront la terre qui deviendra parfaite pour accueillir vos plantations du printemps ! Avant de planter vous n’aurez plus d’à retirer les quelques restes de cartons.

Source : Composts et paillis, Denis Pépin, édition terre vivante.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire