Vos composteurs sont une réserve de biodiversité

100_0269Les bonnes raisons de composter sont décidément très nombreuses. Nous parlons souvent des économies sur la facture d’enlèvement des ordures ménagères, des quantités de déchets détournés de l’incinérateur, des moments conviviaux entre voisins autour des composteurs etc. Mais nous oublions souvent qu’en compostant nous offrons également un habitat à tout un petit écosystème.

En effet, les composteurs accueillent des millions de micro-organismes, bactéries et petits animaux qui font la richesse de la vie du sol. Et chaque maillon de cet écosystème joue un rôle bien précis. Les plus connus sont sans doute les vers du fumier (ou Eisenia foetida), plus petits que leur cousin le lombric, ils peuvent manger jusqu’à leur propre poids par jour. En ingérant puis digérant les déchets organiques, les vers de fumier laissent derrière eux des excréments riches en éléments nutritifs et en micro-organismes présents dans leur tube digestif. Les cloportes, quant à eux, utilisent leurs mandibules pour manger le bois et décomposer la matière brune comme les branches broyées. On trouve également dans le compost des champignons et des bactéries invisibles à l’œil nu qui ramollissent la matière et permettent ainsi aux autres organismes de la manger.

Nous pourrions encore en citer des dizaines. Ces organismes du sol font partie des composantes les moins connues de la biodiversité alors que leur rôle est primordial. En aérant les sols et en fabriquant de l’humus, ils participent à la fertilité des terres, à la qualité de notre alimentation, à la qualité de l’eau… Or ils sont menacés par l’artificialisation et l’imperméabilisation des terres, leurs modes de gestion (agricole et forestière) et les changements climatiques. Grâce à vos composteurs, vous offrez donc, à votre échelle, un refuge à cette biodiversité incroyable.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire