Le compostage en Espagne

En application de la directive européenne 2008/98/CE du Parlement et du Conseil européen du 19 novembre 2008 relatives aux déchets, l’Espagne a adopté, via la loi 22/2011 du 28 juillet «Déchets et sols pollués », une série d’objectifs pour développer la valorisation des déchets organiques et la production de compost.

Une série de plans et de programmes de gestion des déchets organiques ont été adoptés pour atteindre ces objectifs. C’est le cas du Plan Intégré de Déchets pour la période 2008-2015 (PNIR) dont l’objectif principal est de réduire d’ici à 2016 de 35% la part des déchets biodégradables déposés en décharges par rapport au niveau de 1995

Malgré ces programmes, la production de déchet en Espagne a encore augmentée de 10% ces dernières années, alors qu’au niveau européen elle a diminué de 28%. Ces résultats font de l’Espagne le huitième pays européen producteur de déchets selon les données Eurostat.

Bien qu’en 2008, 8 millions de tonnes de déchets organiques aient été récoltées dans 66 plateformes de compostage (principalement en Andalousie), seulement un quart de ces déchets ont été valorisés. Cela s’explique en raison des erreurs de tri des habitants et des lacunes des politiques environnementales.

En effet, ces dernières sont centrées sur les déchets non biodégradables (les emballages, les plastiques, les cannettes en aluminium ou les briques alimentaires) et leur gestion en raison de l’important volume qu’ils représentent.

Bien qu’actuellement la gestion des déchets en Espagne soit encore basée sur le système SIG (Système Intégré de Gestion des Déchets), des organisations font pression pour développer le système de consigne des emballages comme cela se fait déjà dans d’autres pays européens.

infografia-reciclaje-2012 version française

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire