C’est le moment de ramasser vos feuilles mortes !

Il y a des feuilles mortes à profusion à cette saison et l’on a trop souvent tendance à les considérer comme des déchets alors qu’elles peuvent être précieuses, notamment pour le compostage. Vous pouvez les ramasser et les mélanger au broyat de bois déjà disponible dans votre bac structurant. Elles équilibreront le ratio carbone/azote de votre compost car elles sont riches en carbone, contrairement aux restes de cuisine qui sont riches en azote. De plus, elles réguleront le taux d’humidité de votre compost

Il est déconseillé de mettre certaines essences de feuilles en grosses quantités dans le compost. Les rameaux et les feuilles épaisses de certains arbustes persistants comme le laurier-palme, très courant dans les espaces verts en pied d’immeuble, ou le photinia et le rhododendron se compostent mal. Mais sinon, ne vous privez pas, utilisez ce que vos espaces verts vous offrent sur place !

Si vous avez rempli votre bac de structurant et qu’il vous reste encore des feuilles, sachez que leur ramassage n’est indispensable que si elles forment une couche épaisse dans les allées, sur la pelouse et sur les massifs de fleurs (1). Vous pouvez laisser sur place celles qui tombent naturellement au pied des arbustes et des haies, elles seront transformées en humus au cours de l’hiver.

1.Denis Pépin, compostage et paillage, éditions terre vivante

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *