Alternatiba et Disco Soupe : 2 beaux défis citoyens relevés !

Je mange des produits bios et locaux, je me déplace en vélo, je change de fournisseur d’électricité pour m’abonner à Enercoop, je pose un autocollant « stop pub » sur ma boîte aux lettres, je composte au pied de mon immeuble, je réduis ma consommation de viande, je fais des travaux d’isolation dans ma maison, j’achète et je vends avec des pives (notre monnaie locale franc-comtoise)… les alternatives ne manquent pas et vous avez pu les découvrir ou redécouvrir les 17 et 18 octobre lors du festival Alternatiba.

Capture

Bravo et merci aux organisateurs. Cela n’a pas été simple de préparer un tel événement, avec une programmation très riche et des dizaines de structures participantes. Mais leurs efforts et leur détermination n’ont pas été vains car les visiteurs ont été nombreux et la plupart des débats et conférences ont affichés complet.

Du côté de la Disco Soupe, ces quelques chiffres suffisent à illustrer le succès de cette seconde édition :

  • 1 tonne de fruits et légumes moches, invendus ou disqualifiés récoltée dans 18 commerces bisontins, 2 AMAP et 2 maraîchers
  • 90 places pour la découpe et l’épluchage des légumes occupées de 15h à 18h
  • 7 soupes différentes préparées
  • 175 L de soupe consommés (soit 700 Eco Cup)
  • 50 L de jus et smoothies (soit 200 Eco Cup)
  • des dizaines de participants aux ateliers cuisines anti-gaspi de Benoît Rotschi
  • 28 bénévoles mobilisés

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire